Un ado de la tribu découvre Tokyo

Voici le récit de la visite de Tokyo par un des ados de la tribu

Le départ d’une belle aventure

Ce jeune homme est donc parti en colonie (eh oui certains ont la chance de profiter de destinations de Ouf) à l’automne dernier. Premier long voyage sans ses parents pour cet oisillon qui a déployé ses ailes pour s’envoler vers une mégalopole incroyable.

Après un vol de plus de onze heures, direction l’auberge de jeunesse dans le quartier populaire d’Asakosa. Puis, durant huit journées, les visites se sont enchainées (et oui l’appétit culturel d’un ado peut-être aussi grand que sa voracité face à un hamburger ou des jeux vidéos)

La découverte de quelques quartiers de Tokyo

Shibuya à Tokyo

  • le centre ville avec le quartier de Chiyoda où se situent le parlement national, le quartier des affaires Shinjuku, la mairie de Tokyo à Nishishininjuku avec une ascension au dernier étage pour admirer la ville depuis l’observatoire
  • le quartier très urbanisé de Shibuya avec son fameux croisement d’avenues
  • la visite de temples comme le temple Senso-Ji
  • le musée national qui est l’équivalent du Louvre et dans lequel on peut admirer les emblèmes de la culture nippone
  • des visites Geek avec dans le quartier Akihabora la salle de jeux Sega ou à Koto-Aomi un robot géant qui trône sur un parvis

Fan de la culture japonaise, notre ado a cependant préféré lors de son voyage, les couleurs automnales des parcs, la sérénité des temples aux quartiers ultra-modernes.

Tokyo en fleurs

Les Ramens (soupes traditionnelles à base de pâtes) ont su ravir ses papilles ainsi que les confiseries parfois aux goûts surprenants. Le style vestimentaire des otoctones, quelquefois aux antipodes du dressing code occidental, a été un gage apprécié du « on se moque du regard des autres », adage quelquefois oublié de nos ados un brin moqueurs.

Notre globe trotteur en herbe a donc découvert une culture bien singulière, aux traditions ancrées (par exemple par politesse on ne se regarde pas dans les yeux et on ne se bise pas), mais aussi une ville où se côtoient la frénésie, l’excentricité et la discipline.

Le coin des petits conseils

il est important de bien respecter les us et les coutumes du pays que l’on visite, alors pour saluer un japonais éviter de lui claquer une bise

  • Tokyo reste une ville chère et le poste hébergement peut rapidement amputer votre budget Voyage, penser à vous loger dans une auberge de jeunesse ou dans un des hôtels Cube typiques
  • prévoir un budget shopping pour ramener des objets typiques, comme les figurines
  • à toutes les copines « maman poule »: si votre ado souhaite vivre une telle expérience, n’écoutez pas votre coeur de maman et laisser le s’envoler pour vivre une aventure enrichissante sur tous les plans.

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Bravo Christelle, tu as pris sur toi pour laisser s’envoler ton grand trésor!!!
    Il va en garder un souvenir mémorable….. Tu n’as pas plus de photos…… J’aurai aimé revivre mon séjour à Tokyo à travers ses yeux…..

    1. Merci Stéphanie, mais grâce à notre escapade à Montréal, où j’ai retrouvé ma Fantômette fraîchement exilée, j’ai pu survivre à cette séparation géographique. Pour les photos, je te prépare une petite galerie, SPECIALLY for You.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vous de jouer *