Andalousie en train

Voici le récit de mon premier road-trip ferroviaire  entre copines  l’été de mes vingt ans en Andalousie.

Il arrive que nos années étudiantes ne soient pas entièrement consacrées aux études (doux euphémisme) mais plutôt à la découverte de nouveaux horizons qu’ils soient culturels ou pas. Cette année là, notre rythme scolaire nous laissant beaucoup de temps libre, nous avons décidé de troquer notre cartable contre un sac à dos afin de découvrir le Sud de l’Espagne et plus particulièrement l’Andalousie.

Voilà donc trois jeunes minettes, sac sur le dos, partant à la découverte de l’Andalousie. Afin de rentabiliser notre budget serré, nous avions investi dans un abonnement SNCF qui nous permettait de voyager en Europe pour une période d’un mois. Ce type d’abonnement existe toujours sous le nom de l’Interrail Global Pass (vous trouverez toutes les informations pratiques ici http://fr.interrail.eu/interrail-passes/global-pass

Pour le logement nous avions choisi de réserver une fois sur place en fonction des endroits qui nous plaisaient et de notre budget.

1- Salamanque: première étape en Castille avant de rejoindre l’Andalousie

Grâce à notre sens des affaires exacerbé par la petitesse de notre bourse, nous avions dégoté une pension de famille située en plein centre ville et très bon marché: la Fonda Marina. Malheureusement, cette pension ayant fermé, nous vous recommandons aujourd’hui l’Hostal Tormes situé calle Mayor 20.

Salamanque

Au programme des visites pour découvrir Salamanque: la plaza Mayor, la nouvelle cathédrale, l’université, le jardin de Calixto, des balades nocturnes et festives  dans les rues étroites autour de la vieille cathédrale.

2- Grenade: première halte dans l’Al-Andaluz

La seconde halte de notre périple fut donc Grenade et surtout l’Alhambra, ce joyau de l’architecture islamique. Dans cet écrin, nous avons pu admirer les belles mosaïques, les murs de dentelle, flâner dans les patios comme dans celui de la cour des Lions et profiter de la floraison des bougainvilliers.

Petit conseil: pour éviter une file d’attente interminable au pied de l’Alhambra, pensez à réserver très tôt http://www.alhambradegranada.org/fr/

Grenade

Pour profiter de notre halte « grenadine » nous logions au camping Sierra Nevada -Avenida Juan Pablo- proche du centre ville et d’une ligne de bus, ce qui nous permettait de nous rendre rapidement dans le centre de Grenade et de profiter des ruelles du quartier de l’Albaicin, une médina au coeur de cette ville au passé si riche.

3- Séville: entre orient et flamenco

Afin de rentabiliser au mieux notre petit budget, notre logement sévillan se situait à Dos Hermanos, un village situé à douze kilomètres de Séville. Depuis le camping Club de Campo – Avenida de la Libertad- nous pouvions rejoindre la gare routière de Séville en bus.

Cet autre joyau andalou nous a enchanté avec notamment la découverte de la Plaza de Espagna, le barrio de Santa Cruz (dans ce quartier calle Rodrigo Caro nous nous sommes régalées dans la Bodega Santa Cruz avec des tapas à la fois authentiques et originales notamment celles au roquefort, trop trop bonnes).

Séville

Séville nous a tellement enchantée que nous y retournons l’automne prochain afin de fêter nos trente ans d’amitié. Vous pourrez alors retrouver une visite plus détaillée de la ville dans un nouvel article agrémenté de bons plans.

4- Gibraltar: un rocher britannique sous le soleil

Les derniers kilomètres de notre  train-trip nous ont conduit à Gibraltar, via Cadix. Si ce lopin de terre n’a rien d’exceptionnel, nous avons tout de même apprécié ce petit intermède britannique en nous glissant dans une Red Telephone Box, ou en dégustant un bon  breakfast.

La fin de notre voyage a alors retenti, heureuses d’avoir fait notre premier voyage de grandes filles mais aussi prêtes à succomber à une overdose de sandwichs à la sardine.

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vous de jouer *