A la conquête des parcs

Après avoir laissé derrière nous la ville de tous les pêchés (Las Vegas) et ses alentours, direction les parcs nationaux. Nous avions déjà visité le parc de Bryce Canyon en 2013. Cette fois-ci, nous avions à notre programme la visite de Monument Valley, la Vallée de la Mort et le Yosemite.

Welcome to Monument Valley !

Nous voilà arrivés sur la terre des Navajos. Un parc assez déconcertant aux vastes étendues désertiques au milieu desquelles s’élèvent de monstrueuses parois rocheuses. Cette terre sacrée est une réserve appartenant aux Indiens et non pas un parc national. Ce paysage atypique a d’ailleurs servi de décor cinématographique pour de nombreux westerns.

Vous pourrez y effectuer un parcours en voiture, par la piste de Valley Drive, et vous arrêter aux différents points de vue pour quelques pauses photos. Par contre, patience car il vous faudra rouler au pas …. et les Navajos ne manqueront pas de vous ralentir s’ils jugent votre vitesse trop rapide !

Si votre emploi du temps le permet, optez pour la visite en fin de journée, lors du coucher de soleil les couleurs des roches y sont magnifiques !

Pour plus de renseignements, consultez le site dédié à ce parc Monument Valley .  Une fois cette ballade achevée, en route vers Page…

Halte à Horseshoe Bend :

Aux portes de Page, une halte est indispensable à Horseshoe Bend : méandre du fleuve Colorado, représentant un fer à cheval. Cet endroit est juste époustouflant. D’en haut, on surplombe ce splendide fleuve aux eaux turquoise et émeraude…. un vrai bijou ! Même s’il n’est pas encore classé parc national, cela ne devrait pas tarder. Tout du moins, des travaux de sécurité autour des falaises et des aménagements aux abords du site devraient avoir lieu dans les années à venir. Cela engendrera t-il le paiement de l’entrée, pour l’instant encore gratuite… ? Jetez un œil pour plus d’infos Horseshoe Bend

Rando à Bryce Canyon National Park :

Un autre parc national, déjà visité en 2013, mais qui a été notre coup de cœur au point de vouloir absolument  y retourner. Ici, les formes géologiques représentent d’immenses cônes, les uns plus imposants que les autres. Selon, le point de vue où l’on se trouve, on peut admirer le panel de couleurs de ces jolies « dentelles » ! Nous y avons fait une rando vraiment accessible en famille d’une durée d’environ 2h30/3h, le combiné des itinéraires Navajo Loop et Queen’s Garden Trail en partant de Sunset Point. Bien évidemment, les plus aguerris pourront partir pour des randos plus longues et difficiles.

Après une journée bien remplie, nous nous sommes fait plaisir quant au choix du restaurant et de l’hébergement dans le secteur de Bryce. Pour le repas, retour dans un resto découvert lors de notre 1er road trip en 2013 : le Bryce Canyon Pines . Leur T-Bone (découpe de bœuf comprenant le faux filet et le filet) est succulent ! De plus, l’ambiance cosi de ce chalet en fait un lieu convivial et accueillant. Petit bémol : il est victime de son succès et l’attente peut y être longue. Alors un conseil, faites vous enregistrer par l’hôtesse et elle vous fait signe dès qu’une table adaptée au nombre de personnes que vous êtes se libère.

Pour le dodo, retour quelques kilomètres plus haut, à Tropic. De jolis petits chalets, très bien équipés et à la literie confortable vous feront passer un moment dans un lieu à l’ambiance un peu « far west ». Même si certains hébergements se situent en bord de route, aucune crainte car l’endroit est calme. On vous laisse visiter leur site Bryce Pioner Village

Death Valley ou le parc au climat aride :

 

Une petite nouveauté lors du séjour 2017, la Vallée de la Mort. Plus grand parc national des Etats-Unis et surtout point le plus chaud et aride du pays. Les températures oscillent entre 45°C et 50°C pendant la période estivale ! Alors quelques conseils non négligeables : toujours avoir de l’eau (si possible prévoir une petite glacière qui conservera vos boissons fraîches) et surtout faire le plein d’essence bien avant d’entrer dans le parc. Ici aussi, selon votre itinéraire, vous vous arrêterez à divers points stratégiques. Comme par exemple, Badwater Basin (situé à 85 mètres au-dessous du niveau de la mer). Ce point d’eau non potable est alimenté par une source et fait également ressortir de grandes croûtes de sel. Cependant, nous n’avons pas trop vu d’eau au mois d’août ! Autre points d’arrêt, Artist’s Drive (route sinueuse et étroite qui vous mène à un site géologique assez exceptionnel puisque la roche est de différentes couleurs pastels), puis vous ne manquerez pas non plus Zabriskie Point et Furnace Creek.

Avant d’atteindre l’ultime parc national de notre séjour, nous nous sommes arrêtés à Lee Vining et fait une pause photos à Mono Lake . Ce lac hyper salé est surtout connu pour ses « tufas » (formations calcaires en forme de cheminée). Sa forte concentration en sel ne permet quasiment aucune vie animale si ce n’est quelques crevettes ou mouches. Par contre, il est un important passage pour les oiseaux migrateurs.

Le splendide Yosemite National Park :

Nous voici arrivés dans le dernier parc de notre périple. Une agréable découverte pour ce lieu aux paysages variés. Situé à plus de 3500 mètres d’altitude, il renferme de magnifiques forêts, de spectaculaires chutes d’eau mais également de très jolis lacs et prairies où randonneurs novices ou chevronnés se croisent par milliers chaque année. Nous avons fait le choix d’emprunter la Tioga Road et de nous arrêter à certains sites du parc comme Tuolumne Meadowns, Tenaya Lake (où nous avons d’ailleurs pique-niqué), Olmsted Point ou encore au majestueux El Capitan (paroi rocheuse verticale connue par les professionnels mondiaux de l’escalade), sans oublier les Yosemite Falls (magnifiques cascades de plus de 700 mètres de haut qui connaissent leur débit le plus élevé à la fin du printemps, lors de la fonte des neiges).

Ce parc nous a conquis de part sa variété de paysages mais aussi pour le calme et la sérénité qui y règnent ! Un véritable petit coin de paradis. on vous laisse en découvrir davantage par ici Yosemite Park

Si vous cherchez un coin pour dormir aux alentours, nous avons fait une trouvaille qui en ravira plus d’un(e) … le Virginia Creek Settlement

Ce petit motel près de Bridgeport vous transportera vers une ambiance « petite maison dans la prairie ». Les logements ne sont autres que d’adorables petits chalets, des cabanes « cosi » ou encore de très mignonnes roulottes. Vous serez bercés par le son de la petite rivière qui longe ce lieu. Vous pourrez également déguster les bons petits plats servis dans le chalet principal.

Il est vrai qu’il est situé en bord de route, au milieu de nulle part, mais n’est qu’à quelques kilomètres de l’accès au Yosemite et de la petite ville de Bridgeport où vous trouverez tout le nécessaire de ravitaillement.

Voilà, notre tournée des parcs s’achève ici. Nous avons fait de charmantes découvertes et/ou redécouvertes dans ces sites magiques … un moment d’apaisement mais à la fois d’émerveillement face à l’immensité de certains d’entre eux.

En route pour la dernière étape de ce merveilleux voyage : San Francisco et Sausalito !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vous de jouer *