Los Angeles ou la cité des Anges

Los Angeles est une ville tellement vaste et étendue qu’il faut faire des choix de visites, surtout lorsqu’on y reste deux jours ! Lors de notre 1er road-trip en 2013, nous avions privilégié les excursions ultra-touristiques telles que Hollywood Boulevard, Beverly Hills ou encore Universal Studios… Cette fois-ci, nos visites ont été quelques peu différentes.

   

JOUR 1 : VENICE  VS  SANTA MONICA

  Début de matinée consacrée à la découverte de « Venice Canals » : la petite Venise américaine est située à Los Angeles !

Un quartier résidentiel vraiment atypique situé à deux pas de la célèbre Venice Beach. Quelques voies piétonnes longent les canaux et permettent ainsi aux habitants mais aussi aux touristes d’accéder aux villas plus belles et colorées les unes que les autres…. un lieu vraiment dépaysant ! Les résidents y possèdent généralement de petites barques amarrées devant leur habitation. Quelques villas ont retenu plus particulièrement notre attention : l’une d’entre nous a été séduite par la « Flamand Rose » alors qu’une autre a craqué par la « Jaune éclatante » ! Mais il y en a vraiment pour tous les goûts …. mais pas pour tous les portefeuilles ! Il faudra que le vôtre soit bien rempli pour envisager l’achat d’une de ces demeures.

  Après avoir flâné et rêvé devant ces splendides maisons, nous avons loué des VTT pour une ballade le long de la plage entre Venice Beach et Santa Monica (deux plages à ne pas rater à Los Angeles) : 5 ou 6 kms de piste cyclable où se croisent vélos, rollers et joggers !

A mi-chemin, petite pause « muscu » afin que nos hommes et ados s’essaient aux activités locales et quotidiennes des habitants ou vacanciers ! Bon, côté silhouette bodybuildée, il y a encore du boulot !

  Une fois la promenade achevée, nous avons erré dans les multiples boutiques de ce quartier déjanté. Vous pourrez y faire vos emplettes « souvenirs ». En journée, cette zone est fréquentée par de nombreux touristes et locaux. Mais en soirée, il est préférable d’être vigilant car la population change….

  Après une demi-journée bien chargée, nous avons opté pour un pique-nique sur la plage de Santa-Monica avec après-midi baignade et détente bien méritée !

   Puis, nous avons réservé la fin de journée pour le shopping. Entre Santa Monica Blvd et Santa Monica Place, de nombreuses boutiques vestimentaires se succèdent. Vous pourrez également écouter et/ou regarder quelques artistes amateurs qui animent cette longue esplanade piétonne. Même si vous aurez l’embarras du choix pour le resto, un a fait l’unanimité : le Barney’s and Beanary. Superbe déco, plats succulents et copieux ! Un conseil : pensez à réserver si possible car les places sont chères… Le barney’s and beanery

   

JOUR 2 : DE BELLES DECOUVERTES ARCHITECTURALES

  Visite du quartier El Pueblo et Olvera Street (aux abords de Downtown), vieux quartier historique mexicain avec ses petites boutiques artisanales. On a pu y découvrir de magnifiques bâtiments datant du 19° siècle, certains étant les plus anciens de Los Angeles ! Comme par exemple la Avila Adobe, 1ère maison construite à la cité des Anges et datant de 1818. Aujourd’hui, elle est devenue le Visitor Center du Pueblo de Los Angeles et un musée sur l’histoire de la ville.

Une autre belle bâtisse incontournable : la Pico House qui fût le tout premier grand hôtel de la ville… un établissement luxueux à l’époque !

  

Ne pas manquez également la visite de la toute 1ère caserne de pompiers (datant de la fin du 19° – début du 20° siècle) : la Old Plaza Fire House qui abrite maintenant un musée dédié aux soldats du feu.

Proche de l’église, une magnifique bâtisse abrite un dispensaire pour les habitants des alentours mais surtout pour les SDF, très nombreux aux abords de ce quartier. Certains guides ne s’attardent pas sur cet endroit mais franchement il mérite d’être connu et visité, ne serait-ce que pour l’architecture des bâtiments.

  Pour la pause déjeuner, nous avons choisi le Grand Central Market : un gigantesque marché couvert où petits snacks et fast-foods d’origines diverses se partagent les emplacements. Vous pourrez y déguster de la cuisine asiatique, mexicaine, italienne etc…. Concept : vous choisissez, vous commandez et vous vous asseyez où vous voulez ! Enfin, où vous pouvez…. car cet endroit grouille de monde. Entre les habitués et les touristes, il faut se gagner la place assise. Ceci dit rien ne vous empêche d’emporter votre plat et d’aller le savourer à l’extérieur.

Non loin de là, ne manquez pas le Bradbury Building, classé monument historique culturel de Los Angeles, de style Néo Renaissance et Néo Roman. Sa façade aux briques rouges a été conçue selon le style Renaissance Italien. L’intérieur est splendide : murs aux briques roses et jaunes, fer forgé, marbre et boiseries cirées en font un immeuble à l’architecture magnifique ! Il a d’ailleurs servi de décor pour le tournage de quelques films (Blade Runner, Wolf ou encore The Artist avec notre J. Dujardin national).

  L’après-midi a été consacrée à un petit aperçu de UCLA, l’Université de Los Angeles (et ce n’est rien de dire « petit aperçu » car c’est une ville dans la ville avec plus de 40000 étudiants !)

On a voulu d’ailleurs y inscrire nos ados mais… comment dire… on avait oublié nos chéquiers ! Vous l’aurez compris, pour que votre enfant puisse intégrer cette université, il va falloir avoir le compte bancaire qui va bien !

Nous avons tout de même visité une des plus jolies bibliothèques du Campus, la Powell Library. On se serait crus dans une série américaine for teenagers !

Après avoir fait un tour rapide de UCLA, direction Griffith Observatory. Perché sur le Mont Hollywood, ce lieu touristique culturel vous permettra tout d’abord d’avoir une vue imprenable sur l’Océan Pacifique et sur Los Angeles mais vous apercevrez aussi les « Hollywood Signs »… un des symboles de la cité des anges.

Cet observatoire est un lieu incontournable pour les amateurs d’astronomie. L’entrée y est en plus gratuite, seules quelques interventions au Planétarium peuvent être payantes ( environ 7 $). Quant au stationnement, attention : la plupart des guides ou sites vous annoncent un stationnement gratuit… il en est rien ! En tout cas au mois d’août les parkings ou places de stationnement sur les routes adjacentes étaient payants !

Vous l’aurez compris, Los Angeles est une ville riche en visites et ballades. Alors à vous de voir combien de jours vous voulez y consacrer… See you soon !

N’hésitez pas à lire nos différents articles sur notre Road Trip Américain 2017, en commençant par De San Francisco à la cité des Anges

   

 

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vous de jouer *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.