San Francisco, the city by the bay

La dernière étape de notre voyage nous a ramené à San Francisco après plus de 4000 kms de road trip dans l’ouest américain. Après avoir rendu notre véhicule à l’aéroport, nous avons rejoint notre hôtel en navette privée que nous avions préalablement réservée sur le site Go Lorrie’s

Pour cette ultime étape, nous avions réservé nos chambres à l’hôtel Greenwich Inn 3201 Steiner Street.

Pour redécouvrir cette ville qui nous plait tant, nous avons choisi de passer notre premier après-midi de l’autre côté de la baie, à Sausalito, via une traversée en ferry (mais si vous avez un peu de temps, vous pourrez rejoindre la presqu’île en vélo).

1-Un après-midi dans la baie de San Francisco à Sausalito

Pour rejoindre l’embarcadère situé sur le Pier 42, nous avons d’abord arpenté les rues escarpées de la ville. Conseil de randonneuses avisées: pour les balades san franciscaines, prévoyez de bonnes chaussures de marche ainsi que des mollets et des cuisses en acier, car sinon le dénivelé aura raison de votre meilleure volonté.

Afin d’éviter de faire la queue , vous pouvez réserver votre traversée aller-retour sur le site Blue and Goldfleet

La traversée (65 euros pour 4 personnes ) dure environ 40 minutes avec en fond de toile le Golden Gate Bridge (s’il n’est pas caché par le fog) et l’île d’Alcatraz.

 

Sausalito est située au nord de la baie de San Francisco de l’autre côté du Golden Gate. Dans les années 70, cette ville a été le refuge des hippies qui cherchaient un lieu calme. Pour se loger, les hippies construisirent des house-boats, des maisons-péniches arrimées aux quais.

Pour se rendre aux house-boats, il vous faudra marcher près d’une heure depuis le port en logeant la baie et la rue principale. Mais vraiment vous ne le regretterez pas. Cet endroit est vraiment singulier et beau. Vous découvrirez des maisons flottantes multicolores, rafistolées ou luxueuses. Chaque house-boat a son style et les villas sont regroupées le long de plusieurs pontons avec une entrée propre, des entrées où de jolies boîtes aux lettres sont regroupées.

Normalement l’accès des house-boats est réservé aux seuls habitants. Mais en demandant gentiment, ces derniers vous laisseront en faire le tour et vous découvrirez de véritables petites merveilles.

 

Pour terminer cette belle balade, nous avons juste léché les vitrines de Sausalito car ici les prix sont assez élevés (il en est de même pour le prix des hôtels).

2- Une journée sur le Fisherman’s Wharf

 

Ce quartier, certes très populaire, reste toujours aussi plaisant. Cette fois-ci,nous avions choisi de nous consacrer à la découverte de la Pier 39.

La Pier 39 est une jetée aménagée en mini centre commercial avec beaucoup de boutiques de souvenirs et de restaurants. On peut aussi y voir les lions de mer ou des artistes de rue.

On peut aussi déguster le célèbre Clam Chowder, une soupe chaude composée de pommes de terre, oignons et palourdes, servie dans un pain rond au levain (pour la dégustation c’est par ici The Hook)

Après cette pause typique, nous nous sommes rendus à la Coit Tower afin de profiter d’une vue exceptionnelle sur la baie de San Francisco et Alcatraz.

Puis nos gambettes ont encore eu la force d’emprunter la Lombard Street du Telegraph Ill à notre hôtel, avec bien sûr une pause photo sur la partie la plus célèbre de la ville située entre Hyde Street et Leavenwarth Street. Ici la chaussée est constituée de 8 virages très serrés, que les voitures ne peuvent emprunter que dans le sens de la descente. Pour les piétons , deux allées longent de superbes maisons fleuries. Cette rue, la plus sinueuse des USA, a servi de décor pour beaucoup de jeux vidéo.

Voilà notre road trip touchait à sa fin. Deux semaines intenses, de belles découvertes, peut-être plus authentiques que la fois précédente. Deux semaines en tribu, rythmées par des fous rires, de beaux moments de partage, d’émerveillement face à la beauté des grands espaces. Deux semaines durant lesquelles nous avons découvert une Amérique moins surfaite (les gens sont vraiment accueillants) mais dont les travers nous sont apparus un peu plus visibles notamment au niveau écologique et humain (un grand nombre de sans-abris peuplent les quartiers populaires de Los Angeles et San Francisco).

Mais quoiqu’il en soit, ce pays nous fascine toujours autant et nous serions prêts à repartir découvrir de nouvelles merveilles.

Pour suivre le début de notre aventure, n’hésitez pas à relire notre premier article De San Francisco à Los Angeles par la côte pacifique

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A vous de jouer *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.